Les périodes de formation en milieu professionnel et la formation en établissement scolaire sont complémentaires dans le CAP Pâtissier, comme pour tout CAP. Le stage vous offrira l'opportunité de travailler dans des conditions réelles et de mieux appréhender le monde de la pâtisserie (organisation, fonctions, contrainte, etc.). Quelles sont les modalités des stages selon votre situation en tant qu'apprenti pâtissier ? Lisez ce qui suit pour tout savoir !

L’organisation et les modalités des stages varient selon votre statut. Elles sont applicables à partir de la session 2021 de l'examen, le référentiel ayant fait l'objet d'une récente refonte.

BON A SAVOIR : Seules les entreprises fabricant les produits de pâtisserie à partir de matières premières sont autorisées à accueillir des élèves. Ces derniers seront alors formés par des professionnels ayant la capacité de les former aux compétences exigées par le nouveau CAP Pâtissier.

 

 

1 - Le stage pour les élèves passant par la voie scolaire

Si vous préparez votre CAP dans un lycée professionnel, vous aurez obligatoirement le statut d’élève stagiaire (et non celui de salarié) et vous resterez sous la responsabilité de l’établissement scolaire. Le stage prendra en considération :

  • Les disponibilités et les contraintes matérielles des entreprises.
  • Les contraintes des établissements de formation.
  • Les programmes d’activités des candidats négociés avec les entreprises.

La formation en milieu professionnel devra obligatoirement totaliser 14 semaines réparties sur les deux années de votre CAP. Il s'agira de deux périodes non consécutives en première année, puis de deux périodes consécutives ou non, en deuxième année. Chaque période de stage durera 3 semaines au minimum.

Une convention devra impérativement être signée entre le chef de l’établissement de formation et le chef de l’entreprise qui accueille l’élève afin de définir ces modalités. La recherche et le choix de l’entreprise relèvent de l’équipe pédagogique.

Une attestation de stage avec mention de sa durée et de la gratification du stagiaire devra être délivrée par l’entreprise d’accueil.

 

 

2 - Le stage pour les candidats en apprentissage

C’est le contrat d’apprentissage qui définit les périodes de présence en entreprise. Quant au contenu de la formation, c’est l’équipe pédagogique de l’établissement de formation qui informera les maîtres d’apprentissage des finalités du CAP afin que ces derniers puissent adapter leur enseignement.

La formation en milieu professionnel doit proposer les activités définies par les pôles 1 et 2 du référentiel des activités professionnelles du CAP Pâtissier. Il est impératif que vous les découvriez toutes : si la totalité ne peut être réalisée au sein de l’entreprise, alors vous devrez compléter votre formation auprès d'une autre entreprise. Ce complément fera l’objet d’une convention tripartite entre l’entreprise d’accueil, l’employeur de la seconde entreprise, et l’établissement de formation.

 

 

3 - Le stage pour les candidats en formation continue

Si vous êtes en reconversion professionnelle, les conditions pour effectuer leur formation en milieu professionnel sont les mêmes que pour les scolaires. Les 14 semaines de stages s’ajoutent à vos heures de formation.

 

 

4 - Cas particuliers

Vous préparez le CAP Pâtissier mais vous disposez déjà d'au moins 3 ans d'expérience dans le secteur de la pâtisserie, couvrant toutes les activités du référentiel ? Vous pouvez être dispensé des périodes de stages, sur présentation d'un certificat attestant de votre expérience. 

Si vous préparez le CAP en candidat libre, vous êtes tenu de réaliser, dans les trois ans précédant la session d’examen, un ou plusieurs stages en milieu professionnel proposant les activités :

  • Du pôle 1 pour l’épreuve EP1.
  • Du pôle 2 pour l’épreuve EP2.

Ces stages doivent durer au minimum 7 semaines consécutives. Toutefois, une expérience professionnelle d’au moins 14 semaines dans la pâtisserie peut justifier une dispense de stage.