L'EP1 est l'une des deux épreuves professionnelles que vous devez réussir pour obtenir le CAP Boulanger. Cette épreuve de technologie professionnelle, de sciences appliquées et de gestion appliquée est l'une des plus importantes. Voici ce que vous devez savoir sur ses modalités afin de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir les meilleures notes possibles à cette épreuve.

1 - Objectifs de l'EP1

L’EP1 est une épreuve écrite de coefficient 4. Elle a pour but d’évaluer vos connaissances professionnelles ainsi que votre maîtrise des savoirs qui y sont associés.

Les connaissances et compétences évaluées lors de l’examen sont les suivantes :

  • Structurer le rangement des produits sélectionnés.
  • Réceptionner et entreposer les marchandises livrées.
  • Préparer, élaborer des produits.
  • Mettre en œuvre des mesures d’hygiène, de santé et de sécurité.
  • Mettre en œuvre des normes d’hygiène et de sécurité alimentaire.
  • Respecter les consignes de la démarche environnementale.
  • S’assurer de la conformité quantitative et qualitative au cours de l’approvisionnement.
  • Faire un rapport en cas de non-conformité des produits réceptionnés.
  • Communiquer un argumentaire sur le produit au vendeur.
  • Employer un langage adapté à la situation.

Les savoirs associés sont les suivants :

  • Technologie professionnelle.
  • Sciences appliquées à l’alimentation, à l’hygiène et à l’environnement professionnel.
  • Gestion appliquée.

 

 

2 - Déroulement et modalités

L’EP1 se déroule en deux temps : le contrôle continu en cours de formation (CCF) et l’épreuve ponctuelle. Ces deux épreuves écrites sont similaires et sont notées chacune sur 80 points. Elles répondent aux mêmes exigences et s’appuient sur le référentiel du CAP Boulanger.

Les deux épreuves sont réparties de la façon suivante : 

  • Technologie professionnelle (30 pts) : 45 minutes.
  • Sciences appliquées (30 pts) : 45 minutes.
  • Gestion appliquée (20 pts) : 30 minutes.

Le CCF a lieu lors des périodes d’enseignements et est organisé par l’établissement de formation. Il doit être mis en place au cours du dernier semestre de formation, à l’initiative des enseignants et du chef du centre d’examen. La commission d’évaluation (composée d’un formateur ou enseignant de chaque spécialité) soumet une note au jury final. Ce dernier décide de la note définitive.

L’épreuve ponctuelle est l’épreuve écrite finale. Sa date est fixée en fonction du calendrier prévu par l’Éducation nationale et elle est basée sur la réglementation en vigueur.

 

 

3 - Contenu et critères d’évaluation

L’évaluation contient des questions se rapportant à la situation professionnelle contextualisée qui est commune aux trois parties (technologie professionnelle, sciences appliquées, gestion appliquée).

a - Technologie professionnelle 

  • La culture professionnelle (S1).
  • Les matières premières (S2).
  • Les techniques professionnelles et le matériel associé (S3).

 

b - Sciences appliquées (S4) 

  • L’alimentation.
  • L’hygiène.
  • L’environnement professionnel.

 

c - Gestion appliquée (S5)

  • Le contexte professionnel.
  • L’insertion dans l’entreprise.
  • Le salarié et l’entreprise.
  • L’organisation de l’activité.
  • L’entreprise, créatrice de richesse.

Le référentiel du CAP Boulanger prévoit une répartition du questionnement. Il doit porter sur les savoirs associés comme suit pour cette épreuve :

  • Technologie professionnelle : sur les savoirs S1, S2 et S3.
  • Sciences appliquées : sur les savoirs S4-1, S4-2 et S4-3.
  • Gestion appliquée : sur au moins 3 des 5 savoirs.

L’évaluation a pour objectif de contrôler les critères suivants :

  • La justesse des connaissances acquises dans les trois champs de savoirs associés.
  • Le bien-fondé des réponses.
  • La qualité du raisonnement et de l’argumentaire.
  • La capacité de tirer profit d’une situation professionnelle et/ou d’un ensemble de documents.